lundihebdo.com
Friday, July 2020
Now Reading:
CORONAVIRUS : L’APPEL AU PATRIOTISME DU GOUVERNEMENT PROVINCIAL AUX VENDEURS DES VIVRES
Full Article 3 minutes read

CORONAVIRUS : L’APPEL AU PATRIOTISME DU GOUVERNEMENT PROVINCIAL AUX VENDEURS DES VIVRES

Par Frédéric Feruzi

Le patriotisme auquel fait appel l’exécutif provincial fait suite aux multiples allégations sur la flambée des prix observées sur les marchés des vivres, depuis deux semaines.

Les prix des denrées alimentaires ont doublé, parfois triplé notamment à Goma. Les commerçants avaient trouvé un motif de faire galoper les prix dans la panique qui avait fait suite à l’annonce par le président de la république du Coronavirus en RDC et des mesures de restrictions dont elle s’était fait accompagner.

C’est une variation qui n’était pas basée sur une quelconque difficulté à s’approvisionner auprès des fournisseurs. Mais les commerçants ont profité de l’affluence des acheteurs des vivres sur les marchés. D’autre part, ils ont craint de ne pas pouvoir sortir pour renforcer leurs stocks si des limites avaient été établies dans leurs activités, avait expliqué le président des boutiquiers de Goma, au lendemain de l’annonce du coronavirus.

Allègement des taxes en faveur des vendeurs de vivres
 

Des mesures d’allégement des obligations des vendeurs des vivres ont été prises par les gouvernements aux niveaux provincial et national pour stabiliser les prix sur le marché. À l’entrée des frontières de la RDC tout comme à l’intérieur du Nord-Kivu, les taxes ont été suspendues sur le commerce des denrées alimentaires.

Les autorités congolaises poursuivent l’objectif de prévenir des pénuries alimentaires dans les cas où l’évolution de la pandémie de coronavirus venait à exiger plus de mesures de restrictions. L’allégement des taxes aux vendeurs devrait en retour stabiliser les prix des denrées alimentaires pour y donner accès à tout le monde, explique Jean-Bosco Sebishimbo, le ministre provincial de la communication et porte-parole du gouvernement. Les commerçants prouvent leur amour au pays quand ils vendent aux prix abordables à leurs concitoyens, selon le ministre. Il les met en garde.

Menace des sanctions contre les récalcitrants

Jean-Bosco Sebishimbo prévient qu’une commission a été mise sur pied pour suivre la fixation de prix des produits vivriers. Une grande réunion se prépare à ce sujet avec les opérateurs économiques, poursuit le porte-parole du gouvernement provincial. Des sanctions sont prévues contre les commerçants récalcitrants. En effet, des plaintes sur la flambée des prix s’enregistrent toujours à Goma tout comme à l’intérieur de la province.  le ministre met en garde les commerçants mercantiles.

Le territoire de Nyiragongo situé juste au nord de Goma n’a pas cessé d’indiquer des conséquences sociales de la hausse sur le marché, depuis ces dernières semaines. Le président des mouvements des sociétés civiles du Congo (MSCO) dans cette partie du Nord-Kivu a fait état des conflits observés notamment dans les champs où plusieurs villageois se sont tournés pour trouver à manger. Certains vont les chercher dans les champs d’autrui, précise cette source.

Le MSCO plaide auprès des autorités pour une structuration de prix qui favorise les consommateurs malgré les contraintes de la pandémie de coronavirus au Nord-Kivu.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.