lundihebdo.com
Thursday, October 2020
Now Reading:
COVID-19/GOMA : 11 NOUVEAUX GUÉRIS DÉCHARGÉS DU CTE DE MUNIGI
Full Article 4 minutes read

COVID-19/GOMA : 11 NOUVEAUX GUÉRIS DÉCHARGÉS DU CTE DE MUNIGI

Par Frédéric Feruzi

Les nouveaux déchargés portent à 36 le nombre des malades du coronavirus dans une province qui compte jusqu’ici 53 cas positifs depuis avril 2020.

Le gouverneur du Nord-Kivu a personnellement fait le déplacement du centre de traitement d’Ébola (CTE) de Munigi, dans le nord de Goma, pour assister à la sortie des guéris du coronavirus. Carly Nzanzu Kasivita leur a remis ce mercredi des certificats de guérison.

Le CTE de Munigi, à la limite entre le territoire de Nyiragongo et la ville de Goma, a été réquisitionné en mai dernier pour recevoir une partie des malades du coronavirus, en dehors de l’hôpital général de Goma. Hôpital spécialisé, le CTE de Munigi est d’une capacité d’environ 100 lits, nécessaires pour faire face à la montée des cas à Goma.

Sur le site du CTE, le gouverneur Carly Nzanzu Kasivita s’est montré reconnaissant envers le personnel soignant et la division provinciale de la santé. De même, il a, comme lors de toutes ses dernières sorties médiatiques sur la pandémie au Nord-Kivu, sensibilisé la population sur la nécessité de continuer à observer les gestes barrières. ‘’ C’est bien bon d’avoir un site comme celui-ci, mais il n’est pas suffisant si tout le monde tombait malade…Portez le cache-nez et respectez la distanciation sociale. Nous pensons qu’avec ces mesures édictées par l’ordonnance du chef de l’État et par les équipes qui sont en train de suivre les malades, nous allons y arriver ’’, a déclaré l’autorité provinciale.

Le samedi 6 juin, 18 autres malades de Covid-19 sont sortis des hôpitaux de Goma et de Beni, déclarés guéris. Les déchargements successifs des malades redonnent de l’espoir dans un contexte de climat de psychose et de méfiance envers le coronavirus à Goma.

Défis à révéler

Le test des cas suspects au laboratoire pose encore problème au Nord-Kivu. Parfois, il faut patienter entre deux et trois semaines, pour accéder aux résultats. Une extension du laboratoire de l’INRB (Institut National des Recherches Biologiques) est en cours d’installation pour résoudre ce problème, à en croire Carly Nzanzu Kasivita. Le gouverneur qui l’a visité ce mercredi à Goma espère le voir opérationnel d’ici un mois, pour fournir quotidiennement les résultats.

L’autre défi qui reste c’est la mobilisation communautaire contre la Covid-19. ‘’Le problème c’est qu’il y’a encore des gens qui doutent de la maladie. La maladie existe bel et bien. Vous venez de voir de vous-même les malades’’, regrette le gouverneur avant de dénoncer :’’Certains même disaient ben, on ne sait même pas voir les malades, mais c’est un droit reconnu à tout malade de se faire voir ou de refuser de se faire voir !’

Carly Nzanzu Kasivita est au même moment rassurant :’’Vous êtes en train de suivre le tableau (épidémiologique) de la province du Nord-Kivu…Il y’a moins de malades que nous sommes en train de suivre. Nous pensons que si tout le monde restait discipliné, nous pouvons encore une fois couper la courbe de la propagation. Parce qu’au fait s’il n’y a pas de malades, si tout le monde respecte les mesures barrières et nous suivons très bien l’entrée au niveau des frontières, au niveau de l’aéroport, nous pouvons estimer avoir assuré la sécurité collective et tout cela dépendra du comportement de la population du Nord-Kivu’’’.

Pendant ce temps, les statistiques du coronavirus au niveau national font état des 4637 cas, 580 guéris et 101 décès dans 11 provinces de la RDC touchées par la pandémie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.