lundihebdo.com
Monday, August 2020
Now Reading:
NORD-KIVU: LA COALITION CACH MARCHE POUR SOUTENIR LA GRATUITE ET METTRE EN GARDE DES ECOLES RESISTANTES
Full Article 4 minutes read

NORD-KIVU: LA COALITION CACH MARCHE POUR SOUTENIR LA GRATUITE ET METTRE EN GARDE DES ECOLES RESISTANTES

Par Frédéric Feruzi

Les militants de l’UDPS et de l’UNC ont traversé la ville de Goma ce vendredi 25 octobre, arborant leurs drapeaux et professant leur soutien au président de la république et son directeur de cabinet, qui ont osé et réussi la gratuité de l’éducation de base en RDC, selon eux.

Dans leur mémorandum que des centaines des personnes sont venues déposer au bureau du gouverneur du Nord-Kivu, les alliés de l’UDPS et de l’UNC rappellent d’abord la gratuité de l’enseignement de base en RDC, prévue à l’article 43 de la constitution, et la lettre circulaire du secrétaire général de l’enseignement, signée le 11 octobre 2019, pour réaffirmer le gratuité de l’enseignement de base annoncée par le président de la république depuis la rentrée des classe de septembre dernier.

La tendance de certaines écoles à se dérober à la mesure de la gratuité et la grève des enseignants sont étonnantes pour les alliés. Ils souhaitent cependant attribuer ce remous à la transition de la prise en charge de la scolarité par les parents à celle de l’Etat congolais. ‘’ La prime, ici appelée la motivation, est supprimée dans les écoles ainsi que la pratique de traduire les écoles en des marchés et des boutiques. Il sied de souligner que cette rupture brisque de mode de gestion X, à une gestion Y, ne pouvait pas passer sans remous.’’

Cach reconnait quelques contraintes réelles à la mise en place de la gratuité, mais pense que cela ne suffit pas pour faire échec à toute la politique. Ils formulent par conséquent des recommandations aux intervenants à différents niveaux du secteur de l’enseignement. ’’ A la population en général et aux parents d’élèves en particulier s’approprier cette mesure incontournable de la gratuité, afficher une résistance claire à la paie de la prime qui a beaucoup pesé sur le panier de la ménagère dans toutes les familles, refuser catégoriquement la paie des frais de motivation en respectant les instructions salutaires relatives à la vision du chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, dénoncer l’attitude de contrevenants à la logique de la gratuité.’’, écrit ce mémo qui s’adresse ensuite aux autorités nationales en ces termes :’’au pouvoir central d’accélérer le processus de mécanisation et budgétisation de nouvelles unités et de non-payés conformément aux arrêtés en vigueur, respecter la constitution en rapport avec la tenue à la source de 40% des recettes réalisées dans des provinces.’’

le document poursuit au sujet du gouvernement provincial :’’ En attendant l’aboutissement du processus de la prise en charge totale des enseignants non-payés et des enseignants nouvelles unités, le gouvernement provincial bénéficiaire de 40% retenus, ainsi que des recettes issues des taxes des entités administratives et décentralisées œuvre dans un premier temps pour prendre en charge les enseignants de la catégorie ci-haut citées. Statuer et publier l’arrêté fixant les frais de scolarité au niveau provincial tel que prévoit la loi en la matière. Envisager des mesures disciplinaires à l’égard de tous les récalcitrants’’

Le mémorandum conclut sur les enseignants :’’Aux enseignants d’abandonner complètement le rêve de la perception des frais de la motivation, dite prime de parents et toutes manipulations qui en découlent, de revenir encadrer les enfants dans les classes surtout que le métier de l’enseignants est une vocation qui vise en premier lieu l’intérêt supérieur de l’enfant, reconnaitre les efforts combien louables engagés par le gouvernement pour l’amélioration des salaires à tous les niveaux, aujourd’hui un processus réel.’’

Cette marche a eu lieu pendant que le gouverneur se réunissait en table ronde éducationnelle à Goma avec des acteurs du secteur dont des enseignants, sur la question de la gratuité de l’enseignement de base en Rdc. L’issue de la rencontre est attendue dans les prochaines heures.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.