lundihebdo.com
Tuesday, July 2020
Now Reading:
GOMA : LE SYNDICAT DE L’OFFICE DE ROUTE DENONCE UN DETOURNEMENT QUI A FAIT ECHEC AUX TRAVAUX DE 100 JOURS DU PRESIDENT AU NORD-KIVU
Full Article 4 minutes read

GOMA : LE SYNDICAT DE L’OFFICE DE ROUTE DENONCE UN DETOURNEMENT QUI A FAIT ECHEC AUX TRAVAUX DE 100 JOURS DU PRESIDENT AU NORD-KIVU

Par Frédéric Feruzi

Les syndicalistes suivis d’une dizaine d’agents de l’office de routes étaient ce mardi à leur 2ème jour de sit-in devant l’entrée de leur bureau à Goma. Selon la syndicaliste provinciale, Kabuo Kamate, les grévistes ne se fatigueront pas avant le départ du directeur provincial qu’ils accusent de détournement.

Mis à part le détournement des biens matériels et de fonds des travaux routiers, les grévistes accusent Jean-Pierre Koffina, le directeur provincial de l’office de routes, de megestion, d’extorsion des primes de chantier des agents, d’utilisation des engins de l’office de routes aux fins propres et privés, d’acharnement et poursuite des agents sans cause et enfin de corruption et de trafic d’influence.

Pour ces griefs, le directeur de l’office de routes doit partir, estime Kabuo Kamate. La syndicaliste pense que le comportement de Jean-Pierre Koffina pollue le climat social à l’office de routes du Nord-Kivu. Elle se fait appuyer par le syndicaliste en chef de l’office de routes à Goma. Jean-Claude Simpèze est plus détaillant concernant le détournement et la prime. Il explique :’’Il (Jean-Pierre Koffina) a été attrapé en flagrant délit en Ouganda avec certains engins, entre autre le ripeur en 2011. Bon, compte tenu de la corruption, vous voyez il a acheté les députés à l’époque, et jusque-là il n’a pas été inquiété. On a attrapé d’autres engins ici à Gisenyi (au Rwanda), un porte-char qu’il voulait aller vendre à Kigali. On a dénoncé et il ne s’est jamais remis en cause. Pourquoi, parce qu’il est couvert par son frère qui est très actif dans le PPRD.’’

Concernant l’argent affecté par le gouvernement pour l’amélioration du social des agents de l’office de routes, le syndicaliste explique :’’Je détiens ici les preuves du détournement d’une enveloppe salariale de 250 millions de FC.’’ Jean-Claude Simpèze qui affirme que les grévistes sont prêts de poursuivre M.Koffina en justice pour défendre les biens de l’Etat, poursuit :’’ On a reçu, il n’y a pas longtemps, les fonds en rapport avec les 100 jours du chef de l’Etat. Nous avons fait le devis en termes de carburant, en termes de primes des agents pour soulever la motivation, il a détourné l’argent !’’, il fait ajoute qu’à cela s’est ajouté la location de la machine pelleuse à Butembo, pour faire échec aux travaux de 100 jours sur le chantier Sake-Masisi-Walikale, un axe routier en délabrement très délabré.

La non-réalisation de ces travaux avait déjà été dénoncée en Juin dernier par la société civile de Sake, mais cette accusation a été rejetée par le directeur de l’office de routes, à Goma.

Le démenti de Jean-Pierre Koffina

Les allégations des grévistes sont mensongères, a réagi, devant la presse le directeur provinciale de l’office de routes. Jean-Pierre Koffina estime que les grévistes militent plutôt pour leur intégration dans la gestion de l’entreprise. Il explique :’’ J’ai reçu des auditeurs externes. Des gens qui sont venus de l’assemblée, on leur a donné toute la comptabilité de 100 jours qui est là, j’ai reçu le conseiller du chef de l’Etat venu pour les finances de 100 jours, je lui ai donné la même farde, il est parti avec ça, mais quand on dit qu’on a détourné, on a détourné quoi ?’’

Pour ce qui est de la prime supposée détournée, Jean-Pierre Koffina donne cette explication :’’Il y’a deux choses à l’office de routes, il y’a le salaire qui est obligatoire, la prime c’est occasionnelle. Pourquoi occasionnelle, c’est car ça provient du solde des travaux. Ça peut ne pas être là si l’argent est terminé. Mais ils doivent attendre. Les services concernés ont des instructions, quand la prime des agents n’a pas été payée, ils établissent des états de paie !’’

Jean-Pierre Koffina en vient à la conclusion que le mensonge arrive en ascenseur mais la vérité fini par remonter à la surface.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.