lundihebdo.com
Tuesday, July 2020
Now Reading:
GOMA : LES ENSEIGNANTS GREVISTES VONT SAISIR LE GOUVERNEUR SUR LA REINTRODUCTION DE FRAIS SCOLAIRES PAR LES ECOLES CATHOLIQUES
Full Article 3 minutes read

GOMA : LES ENSEIGNANTS GREVISTES VONT SAISIR LE GOUVERNEUR SUR LA REINTRODUCTION DE FRAIS SCOLAIRES PAR LES ECOLES CATHOLIQUES

Par Frédéric Feruzi

L’annonce a été faite lors d’une nouvelle assemblée générale qui les a rassemblées devant l’institut de Goma, ce samedi 19 octobre.

Cette réunion a fait suite à l’assemblée générale extraordinaire convoquée par la ministre provinciale de l’éducation vendredi, à Goma. Accompagnée du gouverneur intérimaire, Jean-Bosco Sebishimbo et d’autres autorités du secteur éducationnel du Nord-Kivu, Prisca Kamala est venue recueillir officiellement les revendications des enseignants.

Toutefois, l’assemblée s’est mal terminée pour les enseignants qui s’attendaient à une réponse favorable à leurs revendications, mettant fin à la grève. La ministre s’est limitée à faire une promesse :’’ A la phase actuelle, nous savons qu’il y’a des écoles-là non budgétisées, les N-P. Nous devons descendre sur terrain pour récolter ces données, par rapport au nombre d’écoles non budgétisées, tous les NP et les NI’’. Prisca Kamala a expliqué que pour payer les enseignants, il faut actualiser le fichier en recensant tous les NP et NI.

Faustin, un enseignant biologiste, répond à la ministre :’’Depuis longtemps ces gens passent pour nous enregistrer. 5 ans, 10 ans mais sans suite, sans suite. Qu’est-ce qui prouve que ce n’est pas encore une stratégie pour nous prendre au piège, et enseigner jusqu’à la fin de l’année sans rien avoir ?’

Ce que les enseignants grévistes reprochent aux écoles catholiques

Pendant que l’assemblée extraordinaire avait lieu, dans l’enceinte de l’Institut Mwanga, une école catholique, ici et dans plusieurs autres écoles catholiques les cours avaient lieu, pour un deuxième jour consécutif. Ces écoles n’ont pas d’assurance différente d’autres, elles comptent sur la prise en charge de frais par les parents, accuse Innocent Shamavu, l’une des têtes d’affiche du mouvement des enseignants : ‘’Au lycée Amani, on a déjà commencé à faire payer la prime, à l’ITIG aussi on a déjà commencé à faire payer la prime, alors nous posons la question a notre gouvernement, est-ce que l’Eglise catholique est un Etat à l’intérieur d’un Etat ? Tout le monde doit respecter la décision telle que donner par notre gouvernement.’

M. Shamavu estime que la gratuité de l’enseignement doit être respectée par tous. Et c’est pour cette cause que les grévistes se battent. A l’en croire, la coordination des écoles catholiques essaient de faire échec à cette politique du gouvernement car elle tire plutôt beaucoup plus de bénéfices dans la prise en charge de parents, au détriment des enseignants.

Désormais, la grève passe de la cessation des activités en classe à une campagne de sensibilisation des masses sur le combat des enseignants, explique Innocent Shamavu. Après avoir décidé de poursuivre la grève lors de leur rassemblement de ce samedi matin, ils ont envisagé de saisir le gouverneur sur la tentative de l’église catholique de rejeter la gratuité mais aussi de trouver des stratégies pour libérer leurs collègues qui enseignent dans les écoles catholiques. Selon l’un de leurs qui travaille dans un lycée catholique et qui a boycotté les cours, les enseignants catholiques travaillent malgré eux. Ils souhaitent poursuivre la grève mais ils ont reçu la promesse d’être payés dès lundi prochain.

Au sujet de l’année blanche qu’ils risquent d’occasionner, Faustin cité plus haut explique :’’ L’année blanche ce sont les autorités surtout le ministère national qui va occasionner ça. Nous nous sommes là, nous avons la vocation d’enseigner, sauf que nos conditions ne sont pas réunies.’’

Le syndicaliste des enseignants des écoles protestantes, Patient Rafiki, a, toujours ce samedi, appelé les enseignants à reprendre les cours lundi, pour une durée de deux semaines, le temps que le gouvernement réponde à leurs revendications.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.