lundihebdo.com
Thursday, October 2020
Now Reading:
GOMA : L’OVG RENFORCE LA SURVEILLANCE DU VOLCAN NYIRAGONGO APRES LE SEISME RESSENTI AU SUD-KIVU
Full Article 2 minutes read

GOMA : L’OVG RENFORCE LA SURVEILLANCE DU VOLCAN NYIRAGONGO APRES LE SEISME RESSENTI AU SUD-KIVU

Par Frédéric Feruzi

L’observatoire volcanologique de Goma (OVG) vient de rendre public, ce vendredi un communiqué pour expliquer l’origine et les coordonnées géographiques du tremblement de terre qui a été fortement ressenti à Bukavu mercredi soir.

Il était 22h55min 32 sec, quand les habitants du chef-lieu de la province du Sud-Kivu ont été surpris par des secousses. La réplique du tremblement avait eu lieu 2 minutes après, fait savoir l’OVG.

Ce séisme de magnitude 5.3 sur l’échelle de Richter avait son épicentre à 52km de la ville de Bukavu, dans le territoire de Walungu. A en croire les données de l’OVG, ce mouvement tectonique avait une profondeur de 12Km et était situé aux points des coordonnées Sud 2733° de latitude, Est 28661° de longitude.

Parti de Walungu, ce tremblement de terre a également ébranlé le Rwanda et le Burundi ainsi que la ville de Goma au Nord-Kivu, précise l’OVG.

Les scientifiques avancent un bilan provisoire qui fait état des dégâts matériels énormes enregistrés dans une paroisse de l’église catholique et dans un couvent des sœurs de Burhale, en territoire de Walungu. Des murs y ont été fissurés. Des dégâts du genre ont aussi été notés à Bukavu, ajoute l’OVG.

Après une visite menée en hélicoptère sur les flancs des volcans Nyiragongo et Nyamulagira ce jeudi, de 6h36 à 10h10min, l’OVG appelle les habitants de Goma à vaquer librement à leurs occupations. Les scientifiques assurent n’avoir, présentement, observé aucune anomalie dans l’activité de ces deux volcans du nord de Goma. L’OVG invite cependant la population à tenir compte du séisme lors de l’érection des infrastructures de grande importance, les tremblements de terre étant devenus récurrents dans la région depuis plus d’une décennie. Un semblable à celui de mercredi, s’était produit en début décembre 1976, avec une magnitude de 5.1.

Dans ses investigations, une équipe des scientifiques de l’OVG s’est installée depuis jeudi 31 octobre, sur le sommet du volcan Nyiragongo, pour 3 jours. L’objectif est d’apprécier le comportement du lac de lave de ce volcan.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.