lundihebdo.com
Monday, August 2020
Now Reading:
LUBERO : 906 DÉPLACÉS MANQUENT DES VIVRES À MIRIKI
Full Article 2 minutes read

LUBERO : 906 DÉPLACÉS MANQUENT DES VIVRES À MIRIKI

Par Frédéric Feruzi

L’alerte est donnée par la société civile de Miriki qui évoque des conditions de vie préoccupantes des déplacés qui vivent dans des familles d’accueil.

Le nombre de 906 n’est pas exhaustif. La société civile de Miriki poursuit l’identification des déplacés qui arrivent dans cette localité du sud-ouest du territoire de Lubero depuis le 2 avril.

Les déplacés fuient des affrontements et des exactions de groupes armés. Les localités où sévissent les hors-la-loi sont notamment Kateku, Bushimba, Kimaka, Kyambuli et Kironge.

Bien qu’hébergés dans des familles d’accueil, les déplacés de Miriki doivent se débrouiller pour manger, mais là encore se pose un problème. Ils ne disposent pas de jetons d’accès aux champs imposés par le groupe Mai-Mai du général autoproclamé, Kitete, fait savoir le président de la société civile de Miriki. Alphonse Nzera explique :’’Quand ils veulent chercher à manger en brousse, on les ravit tout, en ce qui concerne la nourriture’’.

Outre les vivres, les déplacés manquent de l’eau potable, ajoute notre source. La société civile de Miriki appelle donc les humanitaires à agir, affirme Alphonse Nzera :’’Nous voudrions à ce que les humanitaires de bonne volonté puisse venir en aide surtout en ce qui concerne la nourriture’’.

L’appel de la société civile va également dans le sens du gouvernement congolais qu’elle invite à sécuriser les localités d’origine des déplacés pour leur permettre d’y revenir. Les groupes armés continuent en effet d’y sévir.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.