lundihebdo.com
Friday, July 2020
Now Reading:
MASISI/NORD-KIVU : TOUTE UNE FAMILLE DÉCIMÉE PAR UNE FOUDRE
Full Article 3 minutes read

MASISI/NORD-KIVU : TOUTE UNE FAMILLE DÉCIMÉE PAR UNE FOUDRE

Par Frédéric Feruzi

L’incident, survenu dans la nuit de jeudi au vendredi 15 mai, est l’une de multiples conséquences de fortes pluies qui s’abattent sur l’Est de la RDC depuis le mois passé.

Une foudre est tombée sur la maison des victimes qui étaient en plein sommeil, certainement. Elles habitaient dans le village de Mutebwa, situé dans le groupement Mupfuni-Shanga, dans le territoire de Masisi, au Nord-Kivu.

La société civile de Bweremana, localité voisine, affirme que la maison a pris feu à la suite du choc de la foudre. Les occupants de la maison se sont alors vus bloquer dans leur habitation, jusqu’à ce qu’ils aient perdu la vie.

Pluies fortes et conséquences sur la région

Il n y’a pas que des morts que causent les pluies sur les localités, cités et villes des provinces de l’Est de la RDC. Les conséquences sont autant sur le plan économique et environnemental.

La province du Sud-Kivu est jusqu’ici en tête des catastrophes occasionnées par les pluies. La ville d’Uvira, dévastées en avril lorsqu’une rivière est entrée en crue, a été touchée de nouveau par le débordement d’une autre rivière dans la nuit de mercredi au jeudi 14 mai.

Des eaux boueuses ont rempli au moins une centaine des maisons. Des éboulements ont été également signalés dans certaines avenues d’Uvira qui n’a même pas encore fini de pleurer ses dizaines de morts lors de l’épisode d’avril. Plusieurs ménages sont restés sans abris, rapporte la société civile d’Uvira.

Plus au nord de la province, dans le territoire de Kalehe, un éboulement de terre causé par une forte pluie a coupé en deux la route nationale n°2 à Makengere, dans le groupement Mbinga-Nord. Une semaine après, les engins peinent toujours à y circuler, déplore le cadre de concertation de la société civile de Kalehe. Dans le même groupement, la nouvelle société civile a signalé des ravages des pluies fortes et successives sur des cultures à Sanzi, Kalangala et Muganzo, près de Mukwidja. Les champs de haricots, de manioc et d’ignames ont été détruits.

Une centaine de maisons vivent dans la précarité depuis quatre jours dans la localité de Bweremana, localisée dans le territoire voisin de Masisi, au Nord-Kivu. Une rivière a ravagé leurs maisons et emporté leurs biens, après un débordement suite à une forte pluie, mardi. Le territoire de Beni, plus au nord de la province, a de même signalé un cas d’inondation, weekend dernier.

Le cas de la province du Maniema

Le bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA), cité par Actualité.cd, rapporte au moins 27500 personnes affectées par des catastrophes naturelles entre mi-mars et fin avril, au Maniema. De fortes pluies se sont abattues notamment sur la zone de Kailo.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.