lundihebdo.com
Friday, July 2020
Now Reading:
NORD-KIVU : DEBUT DE LA 2ème PHASE DE LA CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LE CHOLERA
Full Article 3 minutes read

NORD-KIVU : DEBUT DE LA 2ème PHASE DE LA CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LE CHOLERA

Par Frédéric Feruzi

La campagne cible au moins 800 000 habitants du Nord-Kivu, fait savoir le programme élargi de vaccination (PEV). Elle vise à éliminer le choléra qui a pris une dimension endémique depuis l’entrée des réfugiés rwandais dans l’Est de la RDC en 1994, de sources de l’Onu.

Les personnes qui vont recevoir le vaccin contre les cholera habitent dans 8 zones de santé du Nord-Kivu. Il s’agit des zones de santé de Goma, Karisimbi, Nyiragongo, Kirotshe, Rutshuru, Binza, kibirizi et Kayna.

Cette deuxième phase vient consolider la première qui a eu lieu en juillet dernier, a fait savoir le coordonnateur du PEV. Le docteur Stéphane Hans Bateyi explique :’’C’est la deuxième dose qui vient booster la première dose pour que l’efficacité soit optimale’’. Il fait savoir que d’ici un mois, cette vaccination sera étendue sur d’autres aires de santé, non planifiées lors de cette phase.

Le responsable du PEV au Nord-Kivu note au passage une diminution sensible des cas de choléra en raison notamment du lavage régulier des mains suite à l’épidémie d’Ebola en cours.

Le Gouverneur du Nord-Kivu appelle la population à prendre le vaccin

Le personnel du programme élargi de vaccination (PEV) va faire le porte-à-porte pour livrer ce vaccin qui est administré par voie orale. La campagne va durer 5 jours et concerne les personnes âgées à partir d’un an. Lors de son lancement ce mercredi à Goma, le gouverneur s’est attelé notamment à mobiliser la population :’’ Le vaccin c’est pour nous aider à protéger notre population. Ne vous en faites pas, nous ne pouvons pas accepter quelque chose sur notre sol si c’est dangereux pour notre population. On dit vaut mieux prévenir que guérir. Et  Il n’y a pas de développement sans la population’’

De son côté, le ministre national de la santé, Eteni Longondo, qui a lancé la campagne a indiqué qu’à travers les moyens mis à la disposition du gouvernement provincial, l’objectif c’est d’éliminer également les épidémies d’Ebola et de rougeole.

Les chiffres de l’OMS montrent que depuis début 2019, 22314 cas suspects de choléra dont 390 décès ont été notifiés dans 159 zones de santé appartenant à 21 provinces de la RDC. Durant ces 4 dernières semaines, le cholera s’est concentré dans 4 provinces de l’Est dont le Nord-Kivu, qui a notifié à lui seul le quart du nombre total des cas de choléra enregistrés en RDC depuis le début de l’année.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.