lundihebdo.com
Thursday, December 2020
Now Reading:
Nord-Kivu : La 5ème édition du Festival Amani chante la paix à Goma
Full Article 3 minutes read

Nord-Kivu : La 5ème édition du Festival Amani chante la paix à Goma

Du 9 au 11 février 2018, le stadium du Collège Mwanga de Goma a vécu trois jours d’ambiance et d’euphorie à couper le souffle.

Pendant trois jours, les célébrités musicales des divers horizons du monde ont chanté pour la paix sur le podium de Goma souhaitant que ‘’ plus rien de mal n’arrive à la région’’ dit l’artiste Musicien Ougandais, Maurice Kirya ; du nom de la scène Mwooyo Kirya à lundihebdo.com.

Tour à tours les artistes des grandes affiches n’ont pas fait taire leurs talent devant un public fous des rythmes allant de la Rumba Congolaise, de l’Afropop, de l’Afrobeat, du Folk Ougandais, des Grooves, du Reggae au Zouk.

Ferre Gola est le grand ténor qui a agrémenté la première journée du vendredi 9 fevrier 2018.  Accueillis en roi sur le sol de Goma, il n’a pas hésiter à emballer près de 12 mille festivaliers venus danser la Roumba congolaise à travers son tube préféré du public « Jugement ».

DJ Couleurs, un artiste local de Goma aura aussi mérité d’affoler de milliers des spectateurs venus de la RDC, du Rwanda, du Burundi et des divers coins du globe sans s’essouffler.

Etait également sur scène le samedi 10, Zao, le brazzavillois qui refait surface au podium du festival Amani après avoir été plébiscitée par plus de 30 milles festivaliers en 2016. Son titre « ancien combattants » aura réveillé la nostalgie des mélomanes adaptés à l’ironie et le rire.

Photo © Alain Alame

D’une manière surprenante, l’Ougandais José Chameleone à fait vibrer Goma avec ses tubes en Folk, Zouk et Raggae au point qu’il lui soit devenu difficile de se séparer de son public, le dimanche 11 sous le ciel étoilé dans le soir Volcanique du Nyiragongo.

Présente à la cérémonie, la ministre nationale de la culture en RDC, Esther Madiya pense que ‘’ la culture est un élément important des liens et de la mobilisation sociale. Elle l’est au Festival Amani pour la cohésion et la paix dans l’espace des Grands Lacs Africains’’.

Comme à la coutumée, depuis l’an 2013, chaque année un public multiculturel saute et danse la paix sous un son musical à Goma.  ‘’Contrairement aux éditions passées, l’édition de 2018 a revêtu une autre couleur caractérisée par la paix, la douceur et le goût de l’entreprenariat exprimé par les jeunes pour confirmer assoir la paix ’’conclut Guillaume Bisimwa au terme des trois jours de réjouissances.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.