lundihebdo.com
Thursday, October 2020
Now Reading:
Nord-Kivu : Le PNLP octroie ,en juin 2019, des moustiquaires imprégnées à 80% des personnes à risque du paludisme.
Full Article 4 minutes read

Nord-Kivu : Le PNLP octroie ,en juin 2019, des moustiquaires imprégnées à 80% des personnes à risque du paludisme.

Par Frédéric Feruzi

Avec 25 millions de cas de paludisme recensés en 2018 dont 46 mille décès, la RDC demeure un terrain d’épanouissement de la maladie. Le Nord-Kivu, à lui seul, a contribué à hauteur de 4% à ces cas renseignent des chiffres officiels.

Le programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) a donc de quoi justifier son intention de distribuer des moustiquaires imprégnées d’insecticides à longue durée (MILD) dans la province. Le Nord-Kivu a été sélectionné avec les provinces du Sud-Kivu, Tshuapa, Maindombe, Equateur et Haut-Katanga pour recevoir les MILD, cette année, après la dernière distribution, intervenue c’était-il y’a 3 ans. Avec l’aide logistique de l’Asbl SANRU, principal bénéficiaire du Fonds mondial, le PNLP va offrir gratuitement près de 8 millions de moustiquaires aux ménages de ces 6 provinces de la RDC. Après la phase de plaidoyers faits par le PNLP auprès des partenaires étatiques et de la société civile du Nord-Kivu, l’heure est à l’identification de potentiels bénéficiaires.

Engagement de parties étatiques et de la société civile du Nord-Kivu

La campagne de distribution des moustiquaires imprégnées d’insecticide (MILD) commencera en juin. Pour qu’elle soit une réussite, le PNLP avait non seulement besoin de mobiliser la participation communautaire locale, mais encore d’obtenir des engagements à chaque niveau. Cela a été fait ce 4 avril 2019 à Goma.

 ‘’Nous ne ménagerons aucun effort pour accompagner les autorités sanitaires et les partenaires de développement de SANRU Asbl, dans les stratégies mises en place en vue de faire reculer le paludisme dans notre province, en soutenant la campagne de masse, de distribution gratuite des moustiquaires imprégnées d’insecticide aux ménages’’ a mentionné, le ministre provincial de la santé, Christophe Ndibeshe, dans la lecture d’un acte d’engagement au nom de l’exécutif provincial, des leaders communautaires, des confessions religieuses et de la société civile.

Ndibeshe a ajouté :’’ Nous avons un grand rôle à jouer, 1 : Informer les ménages sur le déroulement de la campagne de distribution gratuite des MILD. 2 : Susciter le besoin et l’utilisation de la MILD dans les ménages. 3 : Ressortir l’intérêt des MILD ainsi que le bénéfice qu’elles procurent sur le plan sanitaire, économique et social. 4 : Eliminer la mauvaise perception que les gens se font des MILD notamment la rumeur. 5 : Accroitre la connaissance de la population sur le paludisme, sur sa cause, ses conséquences, les moyens de prévention et les prises en charge. 6 : Décourager, sanctionner toute pratique ou utilisation inappropriée des MILD par des personnes de mauvaise foi, une fois identifiées.’’

Le paludisme et ses conséquences

‘’La vision du gouvernement congolais est de diminuer le taux de mortalité maternelle et infanto-juvénile lié au paludisme et dont la RDC paie un lourd tribut’’ a déclaré le Gouverneur du Nord-Kivu, Feller Lutaichirwa. 

Le paludisme, connu par la majorité des congolais sous son terme anglais ‘Malaria’ est une maladie causée par la piqûre d’un moustique anophèle femelle infecté. Les signes du paludisme sont : la fièvre, les maux de tête, les frissons, la nausée ou des vomissements, la faiblesse généralisée, les douleurs aux articulations et les malaises généralisés. Le paludisme est très dangereux surtout pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans, renseigne le thème de référence distribué par le PNLP. Il poursuit que le moyen le plus simple et le moins couteux pour lutter contre cette maladie reste l’utilisation systématique et correcte de la moustiquaire imprégnée.

Les avantages de la moustiquaire imprégnée d’insecticide (MILD)

Ces moustiquaires seront distribuées sans frais de juin à juillet 2019 dans les 6 provinces ciblées, dans le cadre du plan stratégique de 2016-2020 de la république démocratique du Congo. Utiliser systématiquement une MILD procure entre autres 5 avantages selon le PNLP. On peut citer : Elle protège contre les piqûres de moustiquaires qui donnent la malaria. Cet usage permet également d’économiser l’argent qui devait être dépensé pour traiter le malade, d’améliorer les résultats des enfants à l’école, d’améliorer le rendement au travail, d’avoir un sommeil tranquille, relève notre source.

Notons que dans son plaidoyer face aux autorités provinciales, le PNLP a demandé l’association des partenaires privés dans la lutte étatique contre le paludisme, auxquels 47% des congolais vont se faire soigner avant de s’orienter dans les structures étatiques. Ces privés sont notamment les pharmacies, les officines, les dispensaires, …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.