lundihebdo.com
Saturday, October 2020
Now Reading:
Nord-Kivu : Le PFCGL révèle à la Presse ses 4 stratégies d’amélioration du commerce transfrontalier
Full Article 4 minutes read

Nord-Kivu : Le PFCGL révèle à la Presse ses 4 stratégies d’amélioration du commerce transfrontalier

Les experts du Projet de Facilitation du Commerce dans la Région des Grands Lacs, PFCGL au Nord-Kivu, étaient devant la presse de la ville de Goma, ce jeudi 4 juillet au centre de presse de l’UNPC afin d’échanger, à bâtons rompus, sur les 4 axes d’intervention de ce programme.

Par Alain Alame

Chamard Chamalirwa et Pépé Mikwa, respectivement Coordonnateur du Nord-Kivu et expert chargé de la communication de ce projet ont donné des lumières sur les améliorations des conditions de migration aux postes frontaliers entre la RDC, l’Ouganda, le Rwanda et la République du Burundi.

Une cinquantaine des journalistes présents à cette séance ont vite été surpris de savoir que les nouvelles constructions, la viabilité et la serviabilité des agents des services affectés aux frontières constatés actuellement sont les fruits d’un travail entamé par le PFCGL.

David Mahamba, journaliste rédacteur de congomediaplus.com a exprimé sa stupéfaction au terme de la rencontre : ‘’ j’ai remarqué une grande différence entre les installations actuelles de la petite barrière avec celles d’y a une année. Je ne savais pas qui les construisaient. Des allées sont organisées pour les gens qui quittent Goma et même pour ceux qui viennent de Gisenyi. Il n’y a plus d’embouteillage et les agents commis à la frontière sont bien et propres dans leurs bureaux.’’

Au Sud-Kivu, le poste frontalier de Ruzizi I et celui de Kavinvira sont visés par le projet, pendant que dans sa province voisine du Nord-Kivu la Petite Barrière, le poste de Bunagana et celui de Kasindi sont les zones frontalières ciblées.

Chamard Chamalirwa a indiqué, au cours de cette séance avec les hommes et femmes de média, que l’amélioration des infrastructures, la facilitation du commerce frontalier des biens et services, la gestion basée sur l’administration transfrontalière ainsi que l’appui à la mise en œuvre, à la communication et au suivi et évaluation constituent les 4 axes principaux du PFCGL.

Les réalisations

Le PFCGL se félicite de la construction du bâtiment provisoire à la Petite Barrière de Goma, les activités de construction des barrières de Bunagana, Kasindi et Ruzizi premier. Le projet a fait la cartographie et l’identification de 8 mille petits commerçants transfrontaliers oeuvrant à la Petite Barrière de Goma. Ces commerçants sont organisés en associations et bénéficient de l’encadrement du projet afin d’accroitre leur recette pour ainsi assurer leur bien-être.

Des séances de formation ont été organisé en faveur des agents de douane et de migration. Le projet a mis en place un comité mixte pour le suivi et l’évaluation de la mise en œuvre du Régime Commercial Simplifié du COMESA (Marché Commun de l’Afrique Orientale et Austral), RECOS en RDC, Ouganda et Rwanda.

Sur place à la Petite comme à la Grande Barrière de Goma, Chamard renseigne que le PFCGL a installé des machines appelées ‘’Happy or Not’’ afin d’évaluer le degré de satisfaction des migrants en rapport avec la qualité des services offerts aux frontières ; les usagers n’ont que peu de seconde pour faire rapport des conditions dans lesquelles ils ont traversé la frontière.  

Le projet semble connaitre le succès quant à la viabilité des bâtiments provisoirement construits sur les frontières concernées. Les migrants témoignent de franchir les frontières dans peu de temps qu’ils ne le faisaient auparavant. Le PFCGL attend, pour le Nord-Kivu, la fin de l’indemnisation des personnes affectées par la construction des bâtiments modernes à la Petite Barrière de Goma afin de matérialiser de plus en plus ses objectifs.

Entamé en octobre 2015, le PFCGL est un projet congolais financé à la hauteur de 34 millions de dollars Américains par la Banque Mondiale et dont la première phase prend fin en 2020. Il a l’objectif de faciliter le commerce transfrontalier en augmentant la capacité de commerce et en réduisant les coûts supportés par les petits commerçants, essentiellement les femmes dans la région des Grands Lacs.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.