lundihebdo.com
Thursday, December 2020
Now Reading:
OMS AUX AUTORITES CONGOLAISES : LE VACCIN CONTRE LE CHOLERA EST UNE SOLUTION PROVISOIRE !
Full Article 3 minutes read

OMS AUX AUTORITES CONGOLAISES : LE VACCIN CONTRE LE CHOLERA EST UNE SOLUTION PROVISOIRE !

Par cette déclaration qui s’apparente à une mise en garde, l’organisation mondiale de la santé a tenté d’inviter les autorités congolaises à ne pas toujours compter sur le vaccin pour éliminer le choléra qui sévit de façon endémique en RDC. Ce 14 janvier, le gouvernement provincial du Nord-Kivu a lancé une nouvelle campagne de vaccination contre le choléra.

Cette campagne doit atteindre 480 828 personnes au Nord-Kivu, du 14 au 18 janvier. Les personnes ciblées sont celles âgées à partir d’un an et plus. La vaccination va se passer dans 8 zones de santé, à savoir : Goma, Karisimbi, Kirotche, Nyiragongo, Kibua, Itebero, Mweso et Mutwanga, soit 17 aires de santé.

Cette nouvelle campagne fait suite à celles du 28 mai au 1er juin et du 3O octobre au 3 novembre 2019 qui ont permis de vacciner 786 939 personnes dans 7 zones de santé du Nord-Kivu.
Toutefois, selon l’OMS, des cas des personnes atteintes de choléra après ces deux tours de vaccination en 2019, ont été notifiés. C’est en réalité suite à ce constat que le gouvernement congolais et ses partenaires ont décidé de reprendre la vaccination.

Le choléra, une maladie devenue endémique en RDC, depuis l’arrivée des réfugiés rwandais en 1994, touchent particulièrement l’Est de la RDC. Selon le ministre provincial de la santé du Nord-Kivu, cela s’explique par le microbe de choléra que réservent les lacs qui longent la région du nord au sud.

Face à cette réalité, l’OMS laisse entendre que les autorités congolaises doivent se conduire de manière un peu plus responsable. ’’L’OMS encourage les autorités provinciales à plus s’investir dans l’approvisionnement de la population en eau potable. L’amélioration de l’approvisionnement en eau potable, l’assainissement et les mesures générales d’hygiène constituent un moyen efficace pour éliminer le choléra. Le vaccin contre le choléra est une solution provisoire qui contribue à contrôler rapidement l’épidémie dans l’espoir que les investissements dans le domaine de l’approvisionnement en eau potable, l’assainissement et l’hygiène vont suivre et permettre ainsi d’éviter des pertes en vies humaines.’’, a déclaré le chargé de bureau de l’OMS en RDC, docteur Amedé Jigende.

En effet, le service d’approvisionnement en eau potable pose un sérieux problème en RDC. A l’issue du lancement de la campagne, ce mardi, à Kiziba, en territoire de Nyiragongo qui n’a pas de réseau d’adduction d’eau potable, un habitant se rapproche de médias et recommande :’’ Il ne suffit pas de nous vacciner contre le choléra, il faut encore veiller à la propreté de ce réservoir d’eau qui est ici. Il y’a de la saleté là-dedans, mais on ne le voit jamais essuyer, c’est inquiétant.’’

Suite aux pénuries caractéristiques d’eau potable dans le territoire de Nyiragongo, des ONG et des particuliers ont installé des réservoirs d’eau pour alimenter la population. Mais, la gestion de ces dispositifs appelés localement ‘Tank’ suscite beaucoup de préoccupations, notamment en ce qui concerne l’hygiène du contenu et du contenant. Les pénuries d’eau en territoire de Nyiragongo ont beaucoup de conséquences dont des épidémies quasi-permanentes de choléra.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.