lundihebdo.com
Thursday, October 2020
Now Reading:
RDC : JED JUGE D’INSUFFISANTE LA BAISSE DE 29% DES VIOLATIONS DE LIBERTE DE LA PRESSE EN RDC
Full Article 2 minutes read

RDC : JED JUGE D’INSUFFISANTE LA BAISSE DE 29% DES VIOLATIONS DE LIBERTE DE LA PRESSE EN RDC

Journaliste en danger (JED) vient de publier ce vendredi à Kinshasa son rapport annuel sur la liberté de la presse en RDC. C’est en marge de la journée internationale de lutte contre l’impunité des crimes commis contre les journalistes.

Il s’agit du premier rapport rendu public par JED, depuis le changement de régime en RDC. L’ONG congolaise de défense de droits des journalistes affirme avoir constaté une baisse quantitative de 36 cas de violations de liberté de la presse sur le sol congolais, cette année.

JED a enregistré 85 cas de violations en 2019, contre 121 en 2018 et 2017. Sa compilation des atteintes va de la censure à l’arrestation des journalistes, en passant par leur agression.

Pour ce qui est des censures, JED affirme avoir enregistré 41 cas. Elles se résument en fermeture des médias, confiscation des matériels des journalistes ou des médias.

Les agressions physiques ont consisté en 28 cas. Elles se définissent en maltraitance ou menaces directes ou indirectes exercées sur des professionnels des médias dans l’exercice de leur profession ou à cause de celle-ci.

Enfin, JED parle de 16 cas d’arrestations ou de détention des journalistes. Ceux-ci ont été souvent détenus ou incarcérés pendant plus de 48h, et cela dans les installations de divers services de l’Etat, souligne JED.

Parmi toutes ces atteintes, la baisse la plus significative a été constatée dans le nombre des arrestations des journalistes qui est passée de 54 cas en 2018 à 16 cas en 2019, fait savoir JED. Il relève d’autre part la montée des cas de censure et de fermeture des médias, passant de 37 à 41 cas. L’ONG s’inquiète aussi du nombre toujours élevé des cas de menaces et d’agressions visant les journalistes : 28 cas en 2019.

JED plaide par conséquent pour l’amélioration de l’environnement global du travail de journalistes en RDC. Dans son rapport intitulé ’Nouvelle ère pour la liberté de la presse en RDC’ l’ONG en appelle à des réformes urgentes et radicales pour renforcer la sécurité des journalistes. D’entre ses différentes recommandations aux autorités, notons celle de la mise en place d’un mécanisme national de protection de journalistes, doté des moyens et des relais dans les différentes institutions afin que les exactions commises contre les professionnels du secteur ne restent pas impunies.

Par JED et Philippe Birego

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.