lundihebdo.com
Friday, July 2020
Now Reading:
RDC : LA NOUVELLE DYNAMIQUE DE LA SOCIETE CIVILE DU CONGO S’OPPOSE A SON TOUR A L’ENTREE DES ARMEES ETRANGERES
Full Article 3 minutes read

RDC : LA NOUVELLE DYNAMIQUE DE LA SOCIETE CIVILE DU CONGO S’OPPOSE A SON TOUR A L’ENTREE DES ARMEES ETRANGERES

Par Frédéric Feruzi

Elle s’est exprimée ce lundi 10 octobre à Goma, à travers une note adressée à la presse. La nouvelle dynamique de la société civile (NDSCI) y ramasse les principaux sujets de l’actualité en RDC, non sans faire des recommandations.

Les sujets d’actualité abordés sont l’épidémie d’Ebola, la gratuité de l’enseignement de base, la pénurie d’eau potable à Goma, la sécurité et la politique. Pendant une vingtaine de minutes, Jean-Chrysostome Kijana, président de la NDSCI s’est mis à lire sa note et à répondre à quelques questions de journalistes.

Au sujet de l’épidémie d’Ebola

La NDSCI salue un travail énorme abattu jusqu’ici par l’équipe de la riposte pour contenir l’épidémie d’Ebola et l’amener à son bout. Elle exprime sa reconnaissance au docteur Jean-Jacques Muyembe, secretaire technique de la riposte. Selon Jean-Chrysostome Kijana, c’est grâce à son savoir-faire et à sa riche expérience que l’épidémie d’Ebola est entrain de reculer.

Cela a motivé la NDSCI à lui remettre son prix ’’Patriote en or-fierté nationale’’, qui était en sa deuxième édition le 15 septembre dernier. L’an passé, il a été remis au docteur Denis Mukwege, prix Nobel de la paix en 2018.

La NDSCI appelle les enseignants à patienter la promesse de Félix Tshisekedi en classe

Si elle reconnait aux enseignants le droit de revendiquer un salaire décent, la NDSCI fustige leurs différentes grèves. Elle les traite de précoces du fait que le président de la république a besoin du temps pour réaliser sa promesse. Déclencher des mouvements de grève moins de deux mois après la rentrée des classes dénote d’un certain égoïsme, selon la NDSCI. Elle relie, pour ce qui concerne Goma, la question de la pénurie d’eau potable. La NDSCI invite les autorités à prendre des mesures pour mettre fin à cette déshonorante situation, selon elle. En pleine épidémie d’Ebola.

La NDSCI s’oppose à l’entrée des troupes étrangères

‘’La NDSCI réaffirme sa ferme opposition à toute opération militaire à mener conjointement par notre armée et celles de certains pays voisins, notamment le Rwanda, le Burundi, l’Ouganda et la Tanzanie. Oui à une collaboration entre ces pays, mais non à l’entrée des troupes étrangères sur notre sol.’’ Déclare la NDSCI qui estime que les plaies d’une guerre dans laquelle les voisins de l’Est ont des responsabilités sont encore fraiches. ‘’Il serait une grosse erreur et une illusion de croire que ceux qui ont eu à nous endeuiller (Plus de 7mllions de morts) seront aujourd’hui mieux indiqués pour nous ramener la paix’’, poursuit la NDSCI qui invite le président de la république à la prudence dans ses décisions et approches.

Elle observe une dichotomie sur le plan politique

La NDSCI salue des avancées en termes notamment de libéralisation de l’espace public. ‘‘Cette ouverture est de nature à favoriser l’apaisement du climat politique et de permettre à notre jeune et balbutiante démocratie de prendre de l’envol’ ’, explique-t-elle.

La NDSCI déplore cependant le dédoublement de des partis politiques. Elle l’illustre par le cas de l’AFDC. Elle estime que le dédoublement était la marque du régime de Kabila. La NDSCI en appelle au sens de responsabilité du président de la république, lui-même victime par le passé de cette politique, et à refuser de la cautionner. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.