lundihebdo.com
Thursday, December 2020
Now Reading:
RDC/GRANDS-LACS : PAS D’INTERVENTION DES ARMEES ETRANGERES SUR LE SOL CONGOLAIS
Full Article 3 minutes read

RDC/GRANDS-LACS : PAS D’INTERVENTION DES ARMEES ETRANGERES SUR LE SOL CONGOLAIS

Par Frédéric Feruzi

L’armée congolaise a tenu à préciser, ce samedi 26 octobre à Goma, l’issue de la réunion de deux jours entre les états-majors des armées de la sous-région de grands-lacs. Un jour après une rencontre qui s’est clôturée sans communiqué final.

C’est le sens du terme ’mutualisation des forces’ des armées de la sous-région des grands-lacs que le porte-parole de l’armée congolaise a surtout détaillé, ce samedi. La veille, au bout de leur réunion de deux jours, les représentants des armées de la RDC, du Burundi, de l’Ouganda, du Rwanda et de la Tanzanie ont décidé de mutualiser leurs efforts et logistiques pour apporter la paix dans l’Est de la RDC, expliquait laconiquement le général Léon Richard Kasonga, face à la presse.

On retient une chose des explications que le porte-parole des forces armées de la RDC a données ce samedi : Les armées Burundaise, ougandaises, rwandaises et tanzaniennes ne vont pas entrer sur le sol congolais pour aider à traquer les groupes armés.

Selon le général Léon Richard Kasonga, ces armées vont appuyer, à partir de leurs territoires,  l’opération de traque des groupes armés en RDC à travers le partage des renseignements, le partage d’informations et les réactions pour neutraliser un groupe armé qui se réfugie sur leur sol, sous pression de l’armée congolaise, en opération. Le porte-parole de l’armée congolaise laisse entendre que les forces congolaises n’ont pas à compter sur une intervention étrangère sur le territoire national pour éradiquer les forces négatives :’’La république démocratique du Congo mène depuis toujours des opérations sur le sol congolais, avec en toile de fond l’obligation d’éradiquer de manière définitive tous les groupes armés qui écument la paix, particulièrement dans l’Est de la république.’’

Le général Léon Richard Kasonga souligne la souveraineté des opérations militaires congolaises et du peuple congolais :’’ Actuellement par exemple, nous menons des opérations de cette manière-là souveraine, à Mayangos, dans Beni. Nous les menons seule ! Nous avons mené des opérations dans le Rutshuru et un peu partout au Nord-Kivu et Sud-Kivu. Et ces opérations nous les menons de manière autonome, de manière souveraine, avec les ressources que le peuple congolais a mises à notre disposition et continue à mettre à notre disposition parce que, nous sommes à son service et dans le cadre de la recevabilité, nous devons dire à notre peuple comment nous le faisons.’’

Au sujet des commandements de la force américaine en Afrique (Africom) et de la Monusco, qui ont été présents à la rencontre de deux jours des états-majors des armées de la sous-région des grands-lacs à Goma, le porte-parole de l’armée congolaise explique que leur présence servira de témoin dans le respect de l’accord trouvé entre les armées, car il y’a des lignes rouges dans la mutualisation des forces de la RDC avec ses voisins de l’Est.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.