lundihebdo.com
Saturday, October 2020
Now Reading:
Sud-Kivu : AIDI déterminée à rendre propre la ville de Bukavu
Full Article 3 minutes read

Sud-Kivu : AIDI déterminée à rendre propre la ville de Bukavu

Par Daniel Michombero

L’organisation Action et Initiative de Développement Intégré (AIDI) et plusieurs Associations organisent en date du 25 mai, l’activité dénommée ‘‘ Bukavu ville propre’’. 

A cette date, tous les déchets seront dégagés de la ville. Partant des anciennes appellations de la ville de Bukavu : ‘‘Bukavu la belle, Bukavu vert, Bukavu le miroir du Kivu…’’

L’organisation et 24 Associations veulent encore une fois redorer cette image. Plus de 20 associations de Bukavu marient l’idée. La mairie de Bukavu, les ministères provinciaux de la santé et de l’environnement invitent la population de cette ville à rejoindre l’équipe à cette date pour que la ville recouvre son ancienne robe.

‘‘ Il y a quelques années notre ville s’appelait, Bukavu la Verte. Cette ville était considérée comme un miroir. Une ville avec l’éclairage public. Ornée par des arbres naturels et qui luttaient contre des érosions,’’ déclare monsieur Machumu Pierre, fondateur de l’organisation AIDI.

Revenant sur la motivation de cette activité, les responsables parlent d’un esprit patriotique. D’un amour profond de cette ville. De l’objectif de voir cette ville changer sa présentation de ces jours et redevenir belle comme avant. 

Le Directeur Général de la Radiotélévision des gens d’ici et d’ailleurs (RTGIA Canada) pense que la ville a perdu depuis un temps sa belle robe. Pour ce digne fils du Sud-Kivu évoluant au Canada, il faut que Bukavu redevienne Belle comme avant. Machumu pense que ces déchets partout dans la ville peuvent servir pour autres choses dans cette ville où les jeunes vivent sans emploi.

‘‘ Nous constatons que notre ville de Bukavu a déjà perdu sa robe mais il faut qu’elle la reporte. Actuellement la ville n’a ni système de triage de déchets ni incinérateur, moins encore une seule entreprise de gestion de déchets pour fabriquer des objets. Pourtant ces déchets une fois collectionnés, non seulement on peut les utiliser en donnant de l’emploi aux jeunes mais aussi notre ville sera dégagée de ces déchets,’’ Poursuit monsieur Pierre.

Pierre a compris que le gouvernement s’en fout et les inciviques en profitent. Pourtant l’humanité de demain plante son espoir dans la jeunesse d’aujourd’hui. Il est donc possible de redorer l’image de la ville de Bukavu. Voilà pourquoi (AIDI) a pensé à cette journée qui sera aussi une occasion pour d’autres personnes de se rencontrer.

Un vibrant appel se lance à ce jour à tous les patriotes, à toute personne qui a le souci de voir la ville de Bukavu revêtue sa robe. Qu’elle se joigne à l’équipe. Le point de départ sera lancé tôt le matin ce 25 mai à la Mairie de Bukavu.

Suite au grand danger qui se cache derrière la mauvaise gestion des immondices à cette occasion, AIDI demandera au Maire de la ville de Bukavu de disposer un site pour les déchets. L’organisation demandera au maire de prendre des mesures idoines pour freiner la propagation et la mauvaise gestion des immondices dans la ville.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.