lundihebdo.com
Thursday, October 2020
Now Reading:
URGENT : VITAL KAMERHE PLACÉ EN DÉTENTION PROVISOIRE À MAKALA
Full Article 3 minutes read

URGENT : VITAL KAMERHE PLACÉ EN DÉTENTION PROVISOIRE À MAKALA

Par Frédéric Feruzi

Dans un pays habitué à une classe politique des intouchables, l’arrestation du directeur de cabinet du président de la république est venue prendre, ce mercredi soir, tout le monde de cours, au point qu’une agitation est signalée dans la capitale congolaise, selon une source journalistique.

Vital Kamerhe est arrivé au parquet général de Matete/Kinshasa pour répondre à une invitation de la justice. Il a été auditionné comme renseignant sur le programme de 100jrs, lancé en mars 2019, par le président Félix Tshisekedi. Il s’agissait de réhabiliter ou de construire les infrastructures de base en RDC. Des milieux de combattants du parti politique (UNC) de Vital Kamerhe sont venus soutenir leur leader.

Le directeur de cabinet du président de la république devrait s’expliquer sur la passation des marchés entourée des soupçons de détournements des fonds alloués au programme d’urgence des 100 jours. Selon des organisations des droits de l’homme et la société civile congolaise, l’échec qui a marqué ces travaux serait situé au niveau de cette passation polémique, qui aurait été faite de gré à gré, càd sans tenir compte des compétences des entreprises qui les avaient gagnés, mais des arrangements amicaux conclus avec le directeur de cabinet du chef de l’État.

La justice congolaise qui enquête sur l’exécution du programme de 100 jours soupçonne Vital Kamerhe de détournement de deniers publics. Le puissant directeur de cabinet de Félix Tshisekedi aurait été cité par certains directeurs d’entreprises qui avaient gagné les marchés, une fois inquiétés par la justice. Le nom du directeur de la société Safricas, revient le plus, selon certaines sources. Lui également vient d’une période de détention à la prison de Makala, avant de bénéficier d’une liberté provisoire, en mars dernier.

Le parquet général de Matete trouve Kamerhe moins convaincant

C’est la situation qui a poussé la justice à décider de l’arrestation provisoire du directeur de cabinet du chef de l’État. À en croire une source judiciaire relayée par Radio France Internationale (RFI), durant 6 heures d’audition, Vital Kamerhe n’a pas fourni assez de preuves sur sa gestion du programme de 100 jours. Il était pourtant muni d’un dossier épais et de deux avocats pour sa défense, poursuit notre source.

Peu avant 19 heures de Kinshasa, le patron de l’UNC a été conduit à la prison de Makala, escorté par la police et des militants de son parti. Dans les minutes qui ont suivi, les réseaux sociaux se sont rués sur cette actualité rare en RDC. Un habitant de Goma a publié sur sa page Facebook son incrédulité dans cette affaire:’’ Nous allons savoir dans les prochains jours si c’était un scénario ou un début de l’État de droit en RDC’’.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.